En poursuivant votre navigation sur notre site sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l’utilisation des cookies.

COMMUNIQUÉ SPÉCIAL
Nos théâtres aussi sont sacrés !
"A force de sacrifier l’essentiel pour l’urgence, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel."
Edgar Morin, La Méthode
 
La réalité bruyante et assourdissante des temples de la consommation a pu reprendre.
Dans les églises, le culte des dieux enfuis, ou de celui qui va advenir peut à nouveau être célébré.
Le monde de la culture lui, encore et toujours depuis le début de cette pandémie, marque le pas !
Dans nos théâtres, salles de concert, cinémas… c’est le temps de la détresse, le temps de l’incompréhension, le temps marqué par un double manque et une double négation, le : ne plus et le : pas encore.
Les acteurs culturels ne peuvent plus s’exprimer et nos lieux ne peuvent pas encore jouer !!!
Une réouverture trois fois annoncée, trois fois repoussée, trois fois interdite.
Nous n’en pouvons-plus de silence, d’abnégation et de résignation.
Nous nous abîmons au plus oublieux de nous. Notre essence même est niée (saltimbanques aléatoires, non essentiels) et avec elle un silence assourdissant submerge la créativité, la parole vive, le déploiement d’une pensée alerte.

Nous en sommes convaincus :
C’est poétiquement pourtant
Que l’homme habite sur cette terre.

Le dialogue ininterrompu avec nos artistes, la fréquentation de nos lieux de culture restent la meilleure part de notre humanité.
Le nier c’est rompre avec cette exigence de liberté, notre plus belle raison de vivre et d’aimer.
Notre soutien au référé-liberté qui doit être présenté devant le Conseil d’Etat pour demander la ré ouverture des salles de spectacles est là pour nous rappeler que c’est aussi politiquement que nous habitons cette terre.
 
Martine Legrand et l’équipe de la SNA
Albi, le 12/12/2020

Réalisation et hébergement
AbLink Sites Internet
Conception graphique
Bena.design
SNA2019
Conditions générales d'utilisation